Archives pour la catégorie Branche éducative

Groupe Education « FraterneEd Lyon» du mercredi 14 décembre 2016

Compte rendu groupe Education « FraterneEd Lyon» du mercredi 14 décembre 2016.

Cécile Jacocot, réunit chez elle Delphine Gachet Rouyre, Michel Barroux et Hubert André autour d’un café bien chaud et de papillotes. Magali Garel de Toulouse se joint à nous. Nous sommes tous professeurs des écoles et Michel directeur d’école, dans l’enseignement public.

Le but de nos rencontres est de se présenter les uns aux autres des outils pour vivre la fraternité et les expérimenter dans notre cadre professionnel, d’une rencontre à l’autre.

Les outils expérimentés dans nos classes et école, entre octobre et décembre 2016 : les messages clairs et le partage des qualités.

Les expériences sont nombreuses et variées, soutenues par une écoute attentive  et bienveillante. Michel partage l’arrivée tourmentée d’un nouvel élève dans l’école : arrivé de Suisse, en une journée, il se met « l’école à dos » puis remonte la pente en osant des actes et des paroles… avec la confiance que le directeur lui renouvelle. Cécile face à certaines difficultés souligne que l’important est de recommencer toujours à poser sur chacune des personnes un regard positif. Magali, partage ce qu’elle fait avec ses élèves de CE1 sur les qualités. Bien qu’éloignée géographiquement, elle est pleinement présente au partage par téléphone. Delphine nous rappelle que les messages clairs sont aussi à pratiquer dans les situations positives et conflictuelles. Elle évoque aussi un autre « outil » pour vivre la fraternité dans les écoles : les médiateurs, élèves formés à cette fonction, en binôme, un jour par semaine, dans un lieu défini, à partir du CE1.Hubert raconte le rituel des qualités du matin, qu’il a institué depuis notre dernière rencontre grâce au partage de Magali: Un moment de langage oral collectif associé à l’éducation morale et civique est consacré aux élèves qui souhaitent donner quelques qualités à un autre élève, à tour de rôle selon le plan de classe. Ensuite, l’élève concerné en choisit une qui est relevé par écrit sur une affiche. Ces écrits tapissent les murs de mots « doux »… Une belle expérience de vie qui se lit sur le visage de chaque enfant qui les reçoit ! Une leçon de vocabulaire sur les qualités, sentiments, émotions.. qui s’affinent. Une belle expérience de la culture du don !

Prochaine rencontre : le mercredi 1 er février  de 13h30 à 15h30, chez Cécile.

Numéro de téléphone pour nous rejoindre : le 09 72 42 25 55

Bonnes et belles fêtes, dans la joie familiale de Noël !

Cécile et Hubert

échos Colloque Madrid

L’originalité de ce colloque a consisté en une complémentarité dialogique entre réflexion universitaire et pratique pédagogico-éducative de terrain. Parmi les intervenants et les participants d’Espagne, on comptait l’Inspecteur Général de l’Éducation de ce Ministère. Le symposium (comme le séminaire d’approfondissement qui l’a prolongé) a associé d’autres chercheurs et praticiens : Argentine, Mexique, Brésil, États-Unis, France, Suisse, Slovénie, Pologne, Italie, Corée, Burundi…

 

Fratern’ED est en réseau avec EDU du fait de la grande proximité philosophique et pratique de l’éducation constatée par Sylvie Mathias (responsable éducative) et Pierre Benoit lors d’un séminaire de travail tenu à Castel Gandolfo (Italie) en janvier 2015. Ce dernier, par ailleurs, est membre de la Commission Internationale du groupe EDU de recherche-pensée-action et, à ce titre, du comité scientifique de Madrid 2016.

 

Fratern’ED était également représentée par Marie-Annick BENOIT, chef-d’établissement.

 

Au Symposium de Madrid, Mme BIDAL, qui venait elle-même d’organiser un colloque sur l’EIP, un élève à haut potentiel de décrochage scolaire dans les locaux de l’établissement susnommé et en collaboration avec lui, a axé son intervention sur son travail de thèse : l’ajustement des pratiques pédagogiques aux réalités neurocognitives particulières des élèves dans un cadre de recherche-action d’une classe inclusive.

 

Le Symposium, comme le séminaire d’approfondissement, ont souligné la valeur et la pratique de la fraternité à travers une pensée et des techniques pro-sociales et des pratiques de terrain. Fratern’ED en revient renforcé quant à l’importance de travailler en réseau et en mutualisation avec les autres pays et continents où se dessinent des pôles d’une pédagogie de la fraternité.